CitizenZ

Blog Libre, Geek & Crypto

Manjaro Linux : l’alternative Gnu/Linux la plus cohérente ?

Rédigé par citizenz 39 commentaires

Au sujet de Gnu/Linux, il y a 2 écoles :
– les "user friendly" qui se basent sur un constat simple : pas le temps (compétences) de passer 3 plombes à configurer un système Gnu/Linux. Il faut du concret, du rapide, du simple et du fiable !
– les "barbus" qui au contraire, pronent le "fait main", la liberté. Disposer d’un système basique pour le construire, par étapes, et obtenir un environnement “aux p’tits oignons”, fiable et adapté… quitte à y passer quelques heures.

Aujourd’hui, ces 2 écoles semblent se retrouver dans 2 types de distributions Gnu/Linux :
– toute la sphère des Ubuntu, Mint, etc. adaptées au "commun des mortels". L’installation de ce type de distribution se fait en général en "2 clics de souris…" et permet d’obtenir rapidement un système complet (très complet …) qui peut avoir des ressemblances flagrantes avec Windows.
– et puis les distributions qualifiées de "non adpatées aux débutants" qui doivent être "domptées". Outre Debian qui pourrait être à cheval sur les 2 types, actuellement ArchLinux représente la distribution la plus répendue et la "moins adaptée" aux débutants. Oui, je mets beaucoup de guillemets car tout ceci, vous allez me dire, est très subjectif...
La phase d’installation représente un handicap, pour certains, à surmonter, pour pouvoir ensuite construire son système par touches successives (réseau, environnement graphique, applications diverses, ...).

Inconvenients ? Du temps à passer devant sa machine, des recherches préalables, un investissement personnel, des connaissances plus pointues (partitionnement, système de boot EFI, locales, configuration du serveur graphique, etc.)
Avantages ? Un système vraiment adapté à ses besoins, dépouvu de fioritures, maîtrisé et théoriquement fiable. En fait une liberté quasi totale, de l’environnement de bureau en passant par les applications les plus courantes, etc.

Et si une distribution pouvait allier les avantages de stabilité et de liberté qu’offre Arch Linux sans toutefois imposer à l’utilisateur d’être un expert et d’avoir à préparer à l'avance l’installation du système (comment installer ArchLinux sans le wiki ... ou un bon tuto ?)

Ce type de distributions existe : Manjaro, Antergos, etc. Les nombreux utilisateurs d’Arch Linux y trouveront-ils un intérêt ? (moins de temps passé à configurer ? Rapidité ? simplicité ?).
En effet, Manjaro par exemple, permet d’installer en quelques clics une base d’Arch Linux assaisonnée de diverses "améliorations" prêtes-à-l’emploi. Et d’ainsi pouvoir bénéficier d’un système fiable, puissant et communautaire comme l’est Arch Linux.

Ce qui signifierait qu’Ubuntu et autres dérivés ne sont pas fiables ou communautaires ? Communautaires OUI, très certainement. Fiable : tout est relatif ... et encore une fois subjectif lorsqu’on aborde de type de discussion technique. Surtout lorsque notre cher R. Stallman fait passer le message dès 2012 : “N’utilisez plus Ubuntu, c’est mal ! Dans Ubuntu, il y a des spyware !” (http://www.fsf.org/blogs/rms/ubuntu-spyware-what-to-do, http://www.framablog.org/index.php/post/2012/12/08/stallman-ubuntu-espion)

Toujours est-il que cette réflexion, je l’ai eu il y a maintenant quelques temps... Pour moi, il était évident que, après plus de 15 ans d’utilisation de Gnu/Linux, l’idée d’installer Arch Linux (ce que j’ai fait !) n’était pas handicapante. Un bon tuto plus tard et l’affaire était dans le sac !
Mais en voyant poindre des distributions plus "abordables", j’ai tout de suite pesé le pour et le contre. Avoir une bonne base Arch Linux, facilement installable et configurable, c’est pour moi, bien évidemment, une excellente idée.

J’ai choisi Manjaro. Je l’utilise depuis plus de 2 ans maintenant sur mon PC portable (arch linux sur mon PC principal de bureau et Xubuntu sur mon PC N°2 ...).
La base Arch Linux avec notamment AUR à portée de main, c'est à mon goût, sans égal !

Et vous : qu'en pensez-vous ?

CitizenZ : Geek quadra nivernais
fan d'ovalie, de musique, de linuxeries et de Net !

39 commentaires

#1  - Roi Givis a dit :

Manjaro est une bonne distribution . j'y étais dessus avant de passer à Arch Linux cool .Mais en ce qui concerne l’intérêt des utilisateurs d'Arch Linux, on s’en fout complètement. Ceux qui passent à Arch Linux aiment configurer manuellement leur distribution ! Et ce n'est pas une perte de temps, pour nous c'est avoir le strict nécessaire! Keep It Simple and Studipe

Répondre
#2  - Roi Givis a dit :

Stupid

Répondre
#3  - Librepensee a dit :

KISS Keep it simple, stupid! wink

Répondre
#4  - fassil a dit :

'LLo,

Que du bien mais selon moi, si l'on sait réfréner/gérer la curiosité qui nous a fait sortir des carcans proprios, essayer autre chose à chaque nouvelle version des "trouzemille" distros disponibles & enfin tâter du développement permanent (en français dans le texte !), l'installation facilitée ne devrait + compter comme critère..?
La curiosité qui pousse aussi à sauter comme un mort de faim sur les majs, tout péter de temps en temps & finalement réinstaller..!

Répondre
#5  - citizenz7 a dit :

@fassil c'est pas faux ! cool

Répondre
#6  - kevlar a dit :

Je suis utilisateur d’ArchLinux depuis 2008. J’ai essayé Manjaro qui après avoir rajouté certains paquets et confs, il s’est viandé seul lors d’une mise à jour. J’avais en parallèle une installe d’ArchLinux avec la même configuration qui la Manjaro qui n’as pas eu ce souci.

Manjaro ajoute une surcouche de pré-configuration sur une ArchLinux de base ce qui rend Manjaro un peu moins fiable. Manjaro reste une belle alternative grand public mais avoir un système ArchLinux configurer au petit oignon prend de moins en moins de temps.

Ma première installe d’Arch m’a pris plusieurs mois alors qu’aujourd’hui en une soirée j’ai une base fiable et dont la plupart des tâches sont automatisé.

Je conclurais en disant que Manjaro est utile pour trouver quelques paquets intéressant et se faire une idée de ce qu’on peut faire avec Archlinux mais qu’il y a une surcouche qui peu apporter des comportements « magique » en bien ou en mal, c’est une part d’inconnu dans le système. ArchLinux est quant à lui formateur mais nécessite du temps et de l’implication.

Répondre
#7  - fassil a dit :

Ouaip, dans le même ordre d'idée, la dernière maj stable mais délicate d'avril de manjaro qui a généré pas mal de soucis, je ne l'avais pas vu arriver !
Enfin, en "unstable" quotidiennement en //, donc quasi Arch-like , ceci expliquant sans doute cela..?

Répondre
#8  - Sleipnir a dit :

Tous ceux qui ont fait la mise à jour bugguée d'avril ont subi la distro en vrac, unstable ou stable.

Répondre
#9  - patrick_g a dit :

Je trouve que l'intérêt de Manjaro est assez réduit par rapport à un truc comme Arch-Anywhere qui permet à quasi n'importe qui d'installer une vraie Arch les doigts dans le nez en quelques minutes.

Répondre
#10  - Gilles a dit :

Joli troll smile
Tout ce que tu as dit est valable pour Debian et Ubuntu.
Mon Ubuntu est 110% stable.
Debian nécessite des compétences pour installer une distrib. user-friendly (et ce n'est pas sa vocation je trouve).

Répondre
#11  - citizenz7 a dit :

Hum... ta dernière phrase est pas mal non plus niveau troll ! tongue

Répondre
#12  - Gilles a dit :

Discret tongue

Répondre
#13  - fassil a dit :

"à un truc comme Arch-Anywhere qui permet à quasi n'importe qui une vraie Arch les doigts dans le nez en quelques minutes."
C'est dingue ça, il m'a fallu trois essais & au moins une plombe pour arriver à un résultat correct avec (la même avec Architect de chez Manja d'ailleurs !). J'en déduis que j'ai du rester un éternel débutant, pfuuu..!

Répondre
#14  - blue a dit :

Hello,

Manjaro est devenue ma distribution principale il y a quelques mois. Ça a été un coup de foudre 😊
Venant d'une Debian stable, ce qui m'a séduit tout de suite c'est le côté rolling release et le bon équilibre entre accessibilité et "main dans le cambuis".
Dit autrement, le bon mix user-friendly/barbu. Ce qui est parfait pour moi qui souhaitais mettre un peu plus la main à la patte.

Quand on est à l'aise mais pas encore éclairé, Manjaro, c'est parfait. #RimeQuiTue

Répondre
#15  - JipéLinuxMintor a dit :

J'ai essayé "Majaro", car je voulais migrer de ma LinuxMint !
Je l'ai installée très facilement sur mon ordinateur, mais quand j'ai voulu simplement configurer mon imprimante/scanner HP, je n'y suis jamais parvenu !
Concernant les mises à jour, séduit par l'idée du "Rolling", dès la première fois, cela se mets déjà à bloquer et à me poser des questions dont la seule réponse acceptée est "Yes" !
Dès lors, je me demandais pourquoi les développeurs posent des questions qui, si on a le malheur de répondre "Non", tout se mets à planter !!
Vu que j'ai principalement besoin d'une machine performante rapidement, n'ayant pas le temps de passer dix jours à lire les divers forums pour trouver la solution à un problème qui n'existe que sous cette distribution, j'y ai définitivement renoncé.
J'ai réinstallé ma distribution Mentolée et j'en ai une pleine satisfaction !
Simple à installer, simple à utiliser et rapide au démarrage !
Que demander de plus ?

Répondre
#16  - Pierre Aribaut a dit :

J'ai eu la suggestion dans un forum de tester manjaro linux, mais quand je lis ton commentaire, j'ai plutôt envie de rester tranquillement sous linux mint (au moins c'est stable, très peu de bugs, et pas de bugs vraiment gênants jusqu'ici) wink

Répondre
#17  - citizenz a dit :

Tous les goûts sont dans la nature ! Et l'univers Gnu/Linux permet de trouver chaussure à son pied.

Arch Linux est l'une des distributions où j'ai rencontré le moins de bugs. 1 seul soucis depuis 4 ans que je l'utilise. Manjaro rajoute des applis pour rendre l'utilisation plus abordable au public et il peut y avoir, par ci par là, quelques loupés...

Pour ma part j'ai eu beaucoup plus de problèmes sur Mint et je n'ai jamais pu l'utiliser.

Comme quoi : ce n'est pas la distribution qui est mauvaise en soit (certaines si, mais c'est un autre débat ! big_smile ) c'est la manière de l’utiliser qui importe.

Donc la curiosité, en informatique, n'est jamais vilaine : il faut tester pour voir si ca plait ou non, si la distrib est adaptée ou non...

Répondre
#18  - Pierre Aribaut a dit :

Quelle réactivité dans les commentaires wink

Bon alors, je ferais peut-être l'essai en live USB, je suppose que comme pour les autres distributions, c'est possible d'avoir une "pré-idée" en testant le live sans installer.

Par contre ma clé USB est petite (2 Go), ça passe ou il y a trop d'applications pour que cela passe ?

Répondre
#19  - citizenz a dit :

Oui, il est possible de tester en "live".

La clé de 2 Go va être un peu "jeune" je pense...

L'ISO de la dernière Manjaro XFCE edtion fait 1,7 Go... A tester.

Répondre
#20  - Pierre Aribaut a dit :

Merci, je viens de voir ça, la version KDE ne passerait pas à mon avis sur cette clé car c'est 2 Go justement, des chances que pour quelques Ko cela ne passe pas.

Je vais plutôt tester la version XFCE pour voir, encore merci smile

Répondre
#21  - Denis a dit :

La Debian dont est dérivée Ubuntu a toujours été faite pour les débutants. Si vous voulez des distributions plus techniques, il faut aller vers Slackware ou Gentoo et dans une moindre mesure vers CentOS/Red Hat.

Manjaro est une excellente distribution user-friendly.

Répondre
#22  - Pierre Aribaut a dit :

Je ne comprends pas, en général on dit que Debian que c'est pour les utilisateurs avertis, ceux qui connaissent vraiment bien Linux et qui n'ont pas peur de mettre les mains dans le camboui....je suis assez surpris de votre commentaire, Debian, un débutant peut l'utiliser sans problème ?

Répondre
#23  - citizenz a dit :

Moi non plus je ne comprends pas ! Je n'avais pas répondu à ce message à l'époque.

Mais je suis formel : Debian n'est pas réservé à des débutants et n'a JAMAIS été pensé comme tel (voir le contrat social Debian).

Il y a 50 moyens de se tromper dans l'installation ou "l'entretien" d'une Debian si on ne connait rien de rien (choix des sources ou de la version : stable, testing, Sid/unstable), etc.

Même si Debian propose désormais des CD/DVD d'installation graphiques et plus clairs, ils n'ont rien à voir avec des installations type Ubuntu/Mint ou Manjaro par exemple.

Répondre
#24  - stephane a dit :

alors en version avancé
- gentoo , archlinux , qui sont des installations type manuel ,
et réservé a ceux qui connaissent (très) bien les paquets
( j'y mettrait aussi calculate linux a cause de son eix )

- Manjaro , Arch anywhere , Antergos facilitent les installations et/ou en grande partie leurs gestions de mise à jour mais demandent à connaître la logique de mise a jour ( --> pacman ---> pacnew --> paquet orphelins ) , mais on peut aussi faire rapidement des bêtises , et il faut avoir un plan de sauvegarde ( à minima le /home et la liste des paquets installés )

avec les rolling release , ce qui touche le boot , la gestion réseau , video , graphique est toujours un risque à la mise à jour , rien n'est totalement garanti ( surtout en ce moment avec les versions kernels et le réseau )

pour les autres ( tests en cours Debian & Fedora ) , c'est pas mal non plus , sans doute moins de gestions de commandes , mais il y a autant en paramétrage.

a voir TrueOs version Desktop , ils ont bien progressé depuis

Répondre
#25  - blue a dit :

Que veux-tu dire par "la logique de mise a jour ( --> pacman ---> pacnew --> paquet orphelins )" ? Je ne comprends pas.

Répondre
#26  - jm-jim a dit :

Bonjour,
Automne 2016, je m'étais décidé à expérimenter Manjaro, qui par le fait était ma première expérience en matière de distribution en rolling release.
Dans un premier temps, j'ai été agréablement surpris par : le contenu du système en matière de logiciels, l'ergonomie de l'interface.
Par contre, quelques semaines (mois ?) plus tard, j'ai déchanté avec ce très gros problème de mise à jour système.
J'ai donc lâché l'affaire. Je suis depuis passé à Linux Mint 18.2 Sonya, que j'utilise également (dans une version antérieure) sur une autre machine [Toutes les deux, portables].
Avant d'installer Mint sur ma 2e machine portable, j'étais passé par Debian. Et là j'ai été grandement déçu, principalement par l'installateur que je trouve indigne d'une distribution actuelle. Je n'avais plus expérimenté Debian depuis longtemps, et je ne comprends pas ce gap qu'il y a entre cette distribution et ses forks tels que Ubuntu et Mint.

Répondre
#27  - mrechte a dit :

Utilisateur d'Arch de longue date, j'ai essayé Manjaro sur une machine secondaire. Je trouve ça bien de pouvoir disposer d'un installateur (à minima en mode TUI comme arch-anywhere). J'ai apprécié particulièrement la configuration de Gnome bien plus agréable que la configuration upstream. Néanmoins je ne comprends pas pourquoi la source principale des paquets non modifiés ne provient pas directement du dépôt Arch.

Répondre
#28  - jp a dit :

Tu peux désactiver les depots arch-anywhere qui sont maintenant anarchy linux et avoir une vrai arch avec cet installateur.

Répondre
#29  - torxxl a dit :

Pour ceux qui veule une rolling release Opensuse Tumbleweed est intéressant.
on en parle peut et c'est dommage.

Yast et un bon complément aux outils Gnome.
malgré le fait d'être en rolling release c'est super stable.

Répondre
#30  - Pierre Aribaut a dit :

Donc pour un débutant, venant du monde windows, il vaut mieux rester sur ubuntu ou linux mint ?

Répondre
#31  - jp a dit :

Oui ou un derivé leger comme Lubuntu

Répondre
#32  - citizenz a dit :

Manjaro est basé sur Arch Linux. Cette dernière distribution comme évoqué dans l'article est réservée à des connaisseurs et pas à des débutants. Mais elle permet une liberté très importante dans la configuration de son système. Manjaro vient apporter des fonctionnalités qui rendent l'accès au monde de Arch Linux plus simple pour les "débutants curieux".

Pour un débutant du monde Windows, je conseille encore de démarrer sur des systèmes plus "grand public" comme Ubuntu, Mint, etc.

Point de "guéguerre" et de troll velu ici sur "c'est la meilleure distrib ! Non, c'est celle-là, etc."

La preuve : je "tourne" sous Gnu/Linux depuis 1999 et ma config principale (Bureau) est sous Xubuntu (16.04 LTS). Mon portable est sous Manjaro. Mon PC de "geek, expériences, tests, etc." est sous Debian ET Windows 10.

Répondre
#33  - Mathias Poujol-Rost a dit :

Je vise Manjaro aussi. En espérant que j'accrocherai plus que Mageia (une autre RPM-based).

Répondre
#34  - citizenz a dit :

@Mathias Poujol-Rost ... euh ... Manjaro, ça n'est pas du RPM-based tongue

Répondre
#35  - pkrz a dit :

teste manjaro puis maj et erreur kernel. je stoppe la l experience.

Répondre
#36  - gnuNerd a dit :

Salut. Pourquoi citer Richard Stallman a propos de Ubuntu alors qu'il pense la meme chose de Manjaro ? (si ce n'est pire)
Ubuntu est basee sur Debian, qui place la liberte logicielle en premiere loge (meme si elle ne figure pas dans la liste des distrib approuvees par la FSF).
Manjaro est base sur Arch, qui se fiche pas mal de la liberte logicielle (fonctionnalite et efficacite mis en avant)
Alors oui il y a p.e du spyware dans Ubuntu, mais pas plus que dans Manjaro
Manjaro est utile pour faire tourner du matos recent (quoi que, elle ne fais pas non plus de miracle sur de l'efi dernier cri bien merdique)

Répondre
#37  - gnuNerd a dit :

rectification, tourner SUR du matos recent

Répondre
#38  - citizenz7 a dit :

OULA ! C'est le retour du troll du vendredi ! lol

Peux-tu citer des sources où R.M.S. dit que Arch (voire Manjaro) est aussi "infesté" que Ubuntu ?

Trêve de plaisanterie : la guéguerre des distrib est passée depuis des lustres. "Mon Debian est mieux que ta Arch, qui est mieux que ma Slackware..."
Je confirme que Ubuntu est "aussi utile" que Manjaro (pour preuve j'utilise une Xubuntu pour écrire ici).
Chaque distrib à ses atouts... et ses défauts : qu'importe le flacon pourvu qu'on est l'ivresse !
Tout ça, c'est du Gnu/Linux... que je continue d'utiliser à 100% chez moi (il n'y a pas un Windows, par choix !)

Répondre
#39  - jp willm a dit :

Bonjour,

Au travail comme à la maison, j'utilise GNU/Linux depuis 15 ans sur différentes distributions.

C'est le côté "rolling release" (mise à niveau continue des versions) qui m'a tenté dans Manjaro.

Mis à part quelques habitudes à changer (pacman à la place de apt-get) je n'ai pas eu de problème avec cette distribution depuis 18 mois et ce sur différents postes.

Et si un jour il devait vraiment y avoir un problème résoluble suite à une mise à jour, je la réinstallerais bien vite. smile

jp willm
http://willms.pagesperso-orange.fr/

Répondre

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la première lettre du mot fqexfm ?

Fil RSS des commentaires de cet article