Installer Linux Ubuntu sur un laptop Dell Inspiron 15-7580 - La bagarre !

Rédigé par citizenz - - Aucun commentaire

J'ai acheté dernièrement un nouveau PC portable (laptop). Après quelques recherches mon choix s'est porté sur un Dell Inspiron 15-7580 :
- processeur i7
- 16 Go RAM DDR4
- SSD Nvme 512 Go
- Ecran 15 '
- etc.
Évidemment, comme la plupart des PC, ce Dell n'échappe pas à la règle : il est livré avec Windows 10 (Famille).
Je ne souhaitais pas supprimer Windows 10 car il m'est utile pour certains travaux et la compilation de binaires (Cryptomonnaie, etc.). mais je souhaitais installer Linux Ubuntu pour l'utiliser comme OS principal.
Par contre évidemment, il y a un peu de boulot avant de voir tourner un Ubuntu sur ce laptop. Depuis le "secure boot" en passant par l'étape de configuration du disque, il faut "cravacher" un peu.
Voici donc résumées ci-après les différentes étapes de cette install.
Sans cela, impossible d'installer nativement Gnu/Linux sur ce PC !

1 - Préparation

- Activer le mode AHCI
Pour installer Ubuntu, vous devez passer le lecteur de stockage en mode AHCI.
    1- Sous Windows 10, lancer la console Windows (cmd) en mode admin
    2- Puis tapez : bcdedit /set {current} safeboot minimal
    3- Rebootez le PC
    4- Au démarrage, pressez F2 lorsque vous voyez le logo Dell
    5- Sélectionnez Mode AHCI dans les options SATA sous Système Configuration
    6- Cliquez Appliquer et Sortie
    7- Connectez vous sous Windows de manière normale
    8- Ouvrez de nouveau la console (cmd) en admin et tapez : bcdedit /deletevalue {current} safeboot
    9- Rebootez

- Partitionner le disque
    1- Depuis le menu Démarrer, dans la recherche, tapez disk management et ouvrez l'appli
    2- Repérez votre disque et la partition Windows (c'est souvent la plus grande partition)
    3- Faites un clic droit et sélectionnez Redimensionner le disque
    4- Redimensionnez à la taille voulue (j'ai personnellement un DD de 512 Go : j'ai laissé 200 Go pour Ubuntu)
    5- Cela devrait être très rapide. Vérifiez enfin si vous voyez désormais une partition "espace non alloué". Ce sera votre future partition Ubuntu

2 - Installation d'Ubuntu

- Toujours sous Windows 10, Insérez votre clé USB avec Ubuntu
- Rebootez
- Pressez F12 quand vous voyez le logo Dell
- Dans la liste qui apparaît, sélectionnez celle avec "Boot from UEFI"...
- Sélectionnez ensuite "Essayer Ubuntu sans l'installer"
- Pressez la lettre E
- On va légèrement modifier le démarrage de Grub : ajoutez nomodeset avant quiet splash (cela donnera donc : nomodeset quiet splash)
- Pressez F10
- Lancez l'installeur Ubuntu sur le bureau
- Sélectionnez Enable Insecure Boot Mode durant l'installation et notez bien le mot de passe que vous avez entré

Ubuntu est maintenant installé... Il y a encore quelques trucs à régler.
Après l'installation et le reboot, vous allez voir un écran bleu Perform MOK management :
    1- Sélectionnez Change Secure Boot State
    2- Entrez le mot de passe
    3- Sélectionnez Yes pour Disable Secure Boot

Après cela, le PC va rebooter et vous verrez l'écran avec les options de boot.

Vous pourrez enfin profiter pleinement de votre Ubuntu avec tous les pilotes et drivers (notamment pour la carte Nvidia).

[NOTE] Rechercher et remplacer des mots ... sous Linux

Rédigé par citizenz - - 3 commentaires

REMPLACER UN MOT PAR UN AUTRE :
sed -i 's/motachercher/nouveaumot/g' fichier.txt

REMPLACER UN MOT PAR UN AUTRE DE MANIERE RECURSIVE :
find /home/mumbly/MONREP/sousrep -type f -exec sed -i 's/windows/linux/g' {} +

RECHERCHER UN MOT DANS TOUS LES REPERTOIRES ET SOUS-REPERTOIRES (insensible à la casse : majuscule/minuscule) :
grep -i -l -r 'linux' /home/mumbly/MONREP/sousrep/

Upgrader son système sans mettre à jour le noyau

Rédigé par citizenz - - Aucun commentaire

Il peut être très utile de vouloir upgrader sons système (pour des raisons de sécurité) sans pour autant mettre à jour le noyau Linux (surtout sit out fonctionne bien). C'est très simple sous Debian/Ubuntu.

On marque les fichiers linux-image-generic et linux-header-generic en "hold"
sudo apt-mark hold linux-image-generic linux-headers-generic

On met à jour
sudo apt update

On upgrade
sudo apt upgrade

Si jamais on veut enlever le "hold" et mettre à jour le noyaux :
sudo apt-mark unhold linux-image-generic linux-headers-generic

Projet de cryptomonnaie : et si la blockchain aidait les développeurs opensource ?

Rédigé par citizenz - - Aucun commentaire

Je viens de me lancer dans une drôle d'affaire : créer une cryptomonnaie !

C'est la mode en ce moment : les cryptomonnaies fleurissent plus vite que les coquelicots dans les champs ! Tout le monde fait sa cryptomonnaie.
Mais l'idée derrière une cryptomonnaie "réussie", le fond du projet qui amène à sa création est tout aussi intéressant que les lignes de code qui composent la blockchain.
J'ai assez vite tilté sur une idée : utiliser la blockchain pour rétribuer les développeurs opensource ! Les gros, les petits, les "pas-doués" comme moi, les "barbus" linuxiens, les poilus webmasters, etc.

Elphyrecoin est une crypto-monnaie "cryptonote" qui a pour but d'aider tous les développeurs opensource en utilisant la technologie blockchain à travers une manière humble mais concrète d'être rétribué pour leur travail.

Le monde Opensource est un univers génial: tout le monde peut participer et proposer des améliorations, idées, hacking, etc.
De nombreux logiciels bien connus proviennent de ce monde opensource (serveurs web, bases de données, sites web, logiciels vidéo et musicaux, logiciels d'images, réseaux sociaux , etc.)
Opensource ne signifie pas obligatoirement gratuit mais la plupart des logiciels opensource (qui sont placés sous une licence opensource, comme la GPL par exemple) sont gratuits.

Il y a plusieurs façons de rétribuer les développeurs opensource pour leur travail (en faisant un don par exemple) mais la plupart du temps c'est un travail bénévole dont la seule récompense est la joie ou la fierté d'avoir pu contribuer efficacement au développement d'un logiciel ou d'un projet ... Parfois, c'est même coûteux pour le développeur qui doit payer de sa poche pour le serveur ou d'autres services.

Il est peut-être temps d'allier l'utile à l'agréable : si la blockchain pouvait permettre aux développeurs opensource, dans le cadre d'un système économique parallèle, d'échanger ou d'acheter des services, des outils, des produits, ne serait-ce pas génial ?
Aussi, cette nouvelle crypto-monnaie veut se concentrer sur cette idée.

Admettons que cette cryptomonnaie ne prenne aucune valeur (par rapport à une devise comme le Dollar ou l'Euro), cela ne serait pas obligatoirement négatif dans le sens ou il suffirait d'utiliser une sorte de plateforme qui redistribuerait des "parts" de cryptomonnaie pour une mise à disposition ou l'achat d'un service ou d'un produit. La valeur ne serait réelle que sur la plateforme et constituerait une sorte d'économie parallèle ou un système économique alternatif... comme il en existe beaucoup (monnaie libre, échanges sur la base du temps dans les Accorderies, etc.)

Bref : c'est un projet qui risque de me dépasser très vite si je n'ai pas un peu d'aide, d'ouverture et de soutien.
Donc si vous souhaitez donner un coup de main, participer au projet, entrer dans l'équipe ! Faites-moi signe ! (voir lien web et Discord plus bas pour tout contact)

Pour info, la cryptomonnaie est déjà créée, la blockchain est lancée (il y a 2 seed-nodes) et un pool de minage est en ligne :
Explorer de blocs : http://explorer.elphyrecoin.xyz

Qu'en pensez-vous ?
Pour me donner votre ressenti ou simplement échanger, rendez-vous sur le Discord de Elphyrecoin ou tout simplement n'hésitez pas à laisser sur ce site, vos appréciations (dans les commentaires de cet article).

Postfix, la fonction mail() de PHP et SMTPUTF8

Rédigé par citizenz - - 4 commentaires

J'ai dernièrement mis en place un formulaire de contact en php sur mon site web (serveur sous Ubuntu Server 16.04). La fonction mail() de PHP permettant d'envoyer le message du visiteur au webmaster.
Mais le code qui fonctionnait bien auparavant sur un autre serveur "similaire" me retournait désormais une erreur de type : "SMTPUTF8 is required but was not offered by host".
Après quelques recherches sur le Net, il s'avère qu'il faut ajouter le code suivant au main.cf de Postfix :
smtputf8_autodetect_classes = all

Sur la page du site de Postfix (http://www.postfix.org/SMTPUTF8_README.html ), il est bien précisé que si on a des paramètres non-ASCII pour "myorigin" ou "mydomain" ou que notre configuration introduit l'UTF-8 avec des aliases virtuels, conical mappings ou BBC mappings, alors on doit appliquer l’auto-détection SMTPUTF8 à tous les mails.
Un peu technique tout ça...
Fil RSS des articles de cette catégorie