[PRESSE] Les astuces des constructeurs pour vous empêcher de réparer vos appareils

Rédigé par citizenz - - Aucun commentaire
Je suis tombé sur un excellent article de fr.ifixit.com (le site qui vous explique comment réparer vos appareils numériques).
Je suis rester "sur le cul" car j'ai reconnu pas mal de cas présentés.

Le titre de cet article "The Most Common Ways Manufacturers Prevent You From Repairing Your Devices" en dit déjà long... On pourrait le traduire par "Les astuces des constructeurs pour vous empêcher de réparer vos appareils".

Image : pixabay.com

Très instructif, cet article présente plusieurs points à connaître :

- Le fameux autocollant "Warranty Void If Removed" (Annulation de la garantie en cas de suppression) :
Ce sticker est illégal dans quelques pays, notamment aux USA, nous dit Jeff Suovanen, un ingénieur de iFixit.
Il poursuit : "Un fabricant ne peut pas refuser une réparation sous garantie, par exemple, pour votre écran, simplement parce que vous avez remplacé votre propre batterie...".
"Il y a beaucoup de choses que les fabricants font pour vous dissuader de manière passive-agressive de réparer vos matériels, mais les autocollants garantissant la nullité en cas de suppression sont beaucoup plus évidents."
Reste à vérifier si c'est le cas en Europe et particulièrement France...

- L'utilisation de vis rares ou propriétaires :
Certains fabricants (dont Apple) utilisent des formats de vis dont certains ingénieurs n'avaient jamais entendu parler. Évidemment, les matériels deviennent presque impossibles à réparer lorsque qu'on ne peut pas dévisser certaines parties...

- Collage au lieu d'utiliser des vis :
Il existe des raisons légitimes d'utiliser de la colle, comme l'étanchéité.
"Mais il existe presque toujours un meilleur moyen, comme l'utilisation de vis et de joints. La colle est très difficile à "travailler" si vous essayez de réparer quelque chose. Il est difficile de se séparer certaines parties sans les casser, et c'est pénible à remplacer."

- Soudage des principaux composants ensemble pour rendre les mises à niveau et les réparations impossibles :
"Les matériels mobiles, par exemple, on pas mal de parties "soudées". Mais sur certains type d'appareils la RAM et le stockage sont soudés à la carte mère, sans raison technique..."
"Lorsque vous voyez une étiquette indiquant «aucune pièce réparable par l'utilisateur à l'intérieur», vous savez que le fabricant a tout soudé et vous n'avez aucune chance de redonner un coup de jeune à votre appareil lorsqu'il ralentit..."

- Rendre impossible le démontage d'un appareil sans le détruire :
Dans les cas les plus flagrants d'obsolescence planifiée, les fabricants rendront un appareil difficile ou impossible à ouvrir, du moins sans infliger des dommages irréparables.
"Le Surface Laptop est l'un des seuls appareils auxquels nous avons attribué un 0 sur 10 pour la réparabilité, car il était si évident qu'il était conçu pour ne jamais être démonté ou entretenu, même par des professionnels..." nous dit l'ingénieur de ifixit.

- Refuser de vendre des pièces de rechange :
C'est parfois une galère pour trouver une batterie ou une pièce de rechange adaptée à votre matériel !

- Clamer haut et fort qu'il est impossible ou trop cher de réparer tel appareil :
"Enfin, les fabricants diront à tort aux utilisateurs que certaines réparations ne peuvent pas être effectuées, même lorsque des magasins indépendants sont parfaitement capables de les effectuer."

SOURCES : fr.ifixit.com

Installer Linux Ubuntu sur un laptop Dell Inspiron 15-7580 - La bagarre !

Rédigé par citizenz - - 7 commentaires
J'ai acheté dernièrement un nouveau PC portable (laptop). Après quelques recherches mon choix s'est porté sur un Dell Inspiron 15-7580 :
- processeur i7
- 16 Go RAM DDR4
- SSD Nvme 512 Go
- Ecran 15 '
- etc.
Évidemment, comme la plupart des PC, ce Dell n'échappe pas à la règle : il est livré avec Windows 10 (Famille).
Je ne souhaitais pas supprimer Windows 10 car il m'est utile pour certains travaux et la compilation de binaires (Cryptomonnaie, etc.). mais je souhaitais installer Linux Ubuntu pour l'utiliser comme OS principal.
Par contre évidemment, il y a un peu de boulot avant de voir tourner un Ubuntu sur ce laptop. Depuis le "secure boot" en passant par l'étape de configuration du disque, il faut "cravacher" un peu.
Voici donc résumées ci-après les différentes étapes de cette install.
Sans cela, impossible d'installer nativement Gnu/Linux sur ce PC !

1 - Préparation

- Activer le mode AHCI
Pour installer Ubuntu, vous devez passer le lecteur de stockage en mode AHCI.
    1- Sous Windows 10, lancer la console Windows (cmd) en mode admin
    2- Puis tapez : bcdedit /set {current} safeboot minimal
    3- Rebootez le PC
    4- Au démarrage, pressez F2 lorsque vous voyez le logo Dell
    5- Sélectionnez Mode AHCI dans les options SATA sous Système Configuration
    6- Cliquez Appliquer et Sortie
    7- Connectez vous sous Windows de manière normale
    8- Ouvrez de nouveau la console (cmd) en admin et tapez : bcdedit /deletevalue {current} safeboot
    9- Rebootez

- Partitionner le disque
    1- Depuis le menu Démarrer, dans la recherche, tapez disk management et ouvrez l'appli
    2- Repérez votre disque et la partition Windows (c'est souvent la plus grande partition)
    3- Faites un clic droit et sélectionnez Redimensionner le disque
    4- Redimensionnez à la taille voulue (j'ai personnellement un DD de 512 Go : j'ai laissé 200 Go pour Ubuntu)
    5- Cela devrait être très rapide. Vérifiez enfin si vous voyez désormais une partition "espace non alloué". Ce sera votre future partition Ubuntu

2 - Installation d'Ubuntu

- Toujours sous Windows 10, Insérez votre clé USB avec Ubuntu
- Rebootez
- Pressez F12 quand vous voyez le logo Dell
- Dans la liste qui apparaît, sélectionnez celle avec "Boot from UEFI"...
- Sélectionnez ensuite "Essayer Ubuntu sans l'installer"
- Pressez la lettre E
- On va légèrement modifier le démarrage de Grub : ajoutez nomodeset avant quiet splash (cela donnera donc : nomodeset quiet splash)
- Pressez F10
- Lancez l'installeur Ubuntu sur le bureau
- Sélectionnez Enable Insecure Boot Mode durant l'installation et notez bien le mot de passe que vous avez entré

Ubuntu est maintenant installé... Il y a encore quelques trucs à régler.
Après l'installation et le reboot, vous allez voir un écran bleu Perform MOK management :
    1- Sélectionnez Change Secure Boot State
    2- Entrez le mot de passe
    3- Sélectionnez Yes pour Disable Secure Boot

Après cela, le PC va rebooter et vous verrez l'écran avec les options de boot.

Vous pourrez enfin profiter pleinement de votre Ubuntu avec tous les pilotes et drivers (notamment pour la carte Nvidia).
Fil RSS des articles de ce mot clé