CitizenZ

Blog Libre, Net & Société

The Internet's own boy : un documentaire sur Aaron Swartz

Rédigé par citizenz Aucun commentaire

Ce film raconte l'histoire de Aaron Swartz, programmeur de génie et activiste de l'information. Depuis l'aide qu'il a apportée au développement de RSS, l'un des protocoles à la base d'Internet, à la co-fondation de Reddit, son empreinte est partout sur Internet.
Mais c'est le travail révolutionnaire de Swartz autour des questions de justice sociale et d'organisation politique, combiné à son approche sans concession de l'accès à l'information pour tous, qui l'a pris au piège dans un cauchemar juridique de deux années. Cette bataille s'est terminée par son suicide à 26 ans.
L'histoire d'Aaron touche une corde sensible chez des personnes même éloignées des communautés online parmi lesquelles il était une célébrité. Ce film est une histoire personnelle à propos de ce que nous perdons lorsque nous restons sourds à la technologie et à ses relations à nos libertés civiles.

Un film de Brian Knappenberger - Luminant Media.

Le film est sorti dernièrement sous licence de libre diffusion Creative Commons : C.C. By-Nc-Sa.

A retrouver et télécharger librement sur : http://www.freetorrent.fr/the-internets-own-boy-hd-vostfr-mp4

Sachons reconnaître le fascisme

Rédigé par citizenz Aucun commentaire

Il est plutôt rare que j'écrive ou même prenne position sur un sujet politique, sujet que je ne maîtrise pas vraiment en règle général. Mais durant ces élections présidentielles, J'ai vivement été marqué par le discours "xénophobe" de pas mal de monde, y compris les personnes de ma famille. Evènements terroristes aidant, les idées de l'immigrant terroriste qui vient manger le pain de nos enfants, du refus de l'autre et même du complot gagnent du terrain... et je suis abasourdis par une telle naïveté. Comment après tant de leçons de l'Histoire, peut-on être de nouveau pris au piège du fascisme ? Avec toutes ses conséquences ?!?

Je suis tombé sur un excellent article d'Umberto Eco, l'érudit et écrivain italien (Le nom de la rose, etc.), qui présente les facettes du fascisme. Ce petit texte d'Umberto Eco vient nous aider à y voir plus clair.

Pour résumer, il est possible d’établir une liste de caractéristiques typiques de ce qu'on pourrait appeler l’Ur-fascisme, c’est-à-dire le fascisme primitif et éternel.

Les "symptômes" sont :

  • le culte de la tradition ;
  • le rejet de l’esprit de 1789 ;
  • le culte de l’action pour l’action, qui tient la culture pour "suspecte" ;
  • la peur de la différence ;
  • l’appel aux classes moyennes frustrées, le nationalisme, l’obsession du complot ;
  • la xénophobie ;
  • l’élitisme populaire, autrement dit, le fait d’appartenir au "peuple le meilleur du monde".

A lire ici : https://www.politis.fr/articles/2017/04/sachons-reconnaitre-le-fascisme-36791/

Fil RSS des articles de ce mot clé